C’est en 1888, à l’occasion de son 25e anniversaire, que la Société Protectrice des Animaux veut faire un don à la ville de Liège. Hortense Montefiore, femme de l’industriel Georges Montefiore-Levi, offre alors dix fontaines à la cité ardente à une époque où l’eau potable n’était pas disponible partout. Elle renouvelle son geste 3 ans plus tard. Les dix premières statues se différencient des dix suivantes par la statuette au sommet de la fontaine : une botteresse pour les premières, une porteuse d’eau pour les dernières. En plus des jets d’eau sortant de la colonne principale pour les passants, la structure de ces fontaines est telle que les oiseaux disposent d’un bassin en hauteur, les chevaux peuvent s’abreuver dans le bassin du milieu et les chats et chiens peuvent boire dans le bassin du bas. Les dernières fontaines subsistantes sont de la seconde génération.

Sur le même sujet