André Dumont, Biographie et Monument | CB Philo et Lettres

Biographie

André-Hubert Dumont est un géologue liégeois né le 15 février 1809 et mort le 28 février 1857 en la Cité Ardente. Il est à ne pas confondre avec son fils, André Dumont, qui fût, quand à lui, professeur de géologie à l’Université Catholique de Louvain.

En 1835, André-Hubert Dumont devient docteur de sciences physiques et mathématiques et bientôt l’Université de Liège lui offre une chaire de professeur extraordinaire de minéralogie et de géologie. Il est reconnu pour ses travaux sur les sols de la jeune Belgique. Parmi ses plus grands travaux, il dresse en 1836 la première carte géologique des provinces du Sud de la Belgique. Il fait de même pour les provinces du Nord l’année suivante. En 1855, deux ans avant sa mort, il devient le 28e recteur de l’Université de Liège. Durant son mandat, la chambre supprime l’examen d’entrée avec la loi du 12 mars 1855. La population estudiantine s’accroit rapidement et passe de 583 en 1855 à 861 étudiants en 1861. André Dumont meurt avant la fin de son mandat. Son oraison funèbre est prononcée par l’évêque de Liège en la collégiale Saint-Denis.

À en croire l’Ordre d’Hélios, André Dumont incarne le fantôme des noëls passés.

Monument à André Dumont

Dès 1835, la jeune Belgique est en quête d’identité et le gouvernement développe une politique de mise à l’honneur des héros nationaux se traduisant notamment par l’édification de statues. Les villes et provinces sont encouragées à décorer l’espace public d’effigies de gloires nationales. Liège est très en retard sur cette politique nationale, la seule statue qui occupe l’espace public liégeois est celle d’André Grétry. C’est en 1860 qu’un comité est constitué pour l’érection d’une statue en hommage à André Dumont. Un comité de citoyens fait la proposition au conseil d’État qui accède à la requête.

C’est Louis Eugène Simonis qui est choisi pour réaliser cette statue. En 1856, l’artiste avait déjà réalisé un buste en marbre du vivant du géologue, commandé par l’Académie royale des sciences. L’œuvre commandée sera cette fois en bronze et fondue par Victor Thiebaut. En 1866, l’œuvre achevée est placée sur la Place de Liège, renommée plus tard Place du XX août, à l’endroit où se trouvait la statue d’André Grétry, alors déplacée Place de l’Opéra. Léopold II, roi des belges depuis moins d’un an et ami d’André Dumont, est présent pour l’inauguration de la statue de l’ancien professeur et recteur de l’Université de Liège. Les travaux d’agrandissement de l’Université de 1890 contraignent à déplacer le monument d’une vingtaine de mètres et l’œuvre est alors entourée d’un grillage en fer forgé. La statue et son piédestal sont rénovés en 2019.

Artiste Louis Eugène Simonis
Matériau Bronze
Fondeur Victor Thiebaut
Année 1866

Attributs
Louis Eugène Simonis dote la statue de divers attributs afin de rappeler des éléments de la vie et de l’œuvre d’André Dumont.

  • Le bronze représentant le géologue regarde vers le sol vers lequel pointe également l’indexe de sa main droite. Ces deux détails sont présents afin de rappeler le domaine d’étude de Dumont.

     

  • Il tient dans sa main gauche un parchemin représentant la première carte géologique de Belgique qu’il a réalisée en 1836.

     

  • Se trouvent à ses pieds des outils et une lampe de mineur rappelant sa découverte de charbon en Flandre qui contribuera à l’essor économique national.

     

  • Sur la base de la statue se trouvent également des coquillages ainsi qu’un fossile, domaine sur lequel a travaillé Dumont notamment avec son écrit : Fossiles tertiaires en Belgique.

  • Dumont est représenté habillé d’une toge professorale de l’Université de Liège. Il arbore également autour du cou la médaille de l’Ordre de Léopold dont André-Herbert Dumont était commandeur.

 

 

Sources

VAN LENNEP, Jacques, Les bustes de l'Académie royale de Belgique : Histoire et catalogue raisonné, précédés d'un essai "Le portrait sculpté depuis la Renaissance, dans Mémoires de la Classe des Beaux-Arts, 3e Série, t. 6, Bruxelles, 1993, p. 141-145.

FAYN, Joseph, André Dumont. Sa vie et ses travaux, Paris et Liège, Noblet et Baudry, 1864

RAXHON, Philippe, Mémoire et prospectives. Université de Liège (1817-2017), Presses universitaires de Liège, 2017, p. 56. d'après le site de l'ULiège. Consulté en ligne le 5 décembre 2020

"Dumont, André-Hubert", sur le site : Connaître la Wallonie. Consulté en ligne le 5 décembre 2020

Crédits photographies : Adrien "Kuzco" Mancuso

Sur le même sujet